Un métier à vos mesures, défi n° 49 :

Publié le par Lyly Jane

Pour la communauté "Croqueurs de mots"

Défi n°49 proposé par ABC  

 

"UN MÉTIER À VOS MESURES"

Au royaume de l’imaginaire les nouveaux métiers sont multiples.

Je vous propose donc de créer le vôtre. Vous lui donnerez un nom, puis vous nous décrirez en quoi il consiste, tout en développant les qualités nécessaires pour exercer ce métier.

Soyez originaux, inventifs et, pourquoi pas, audacieux.

(Pour donner envie de l'exercer, soyez aussi percutants, évitez les longueurs)

 

coaching.jpg

 

 

 

 


 

 

Repartir quelques années en arrière, au temps de l’enfance quand on se demandait quel métier on voudrait faire plus tard, voilà un rêve magistral !

 

La première et seule idée qui me vienne à l’esprit est coach, j’adore ce nouveau mot !

Ne trouvez-vous pas qu’il en jette puisqu’il implique une totale maîtrise des situations ?

Je ne sais pas si je serai originale mais audacieuse allons-y ! On ne va quand même pas rêver tout petit !

 

Point question d’être coach sportif, que nenni ! Même si pourtant être l’entraîneur de très jolis athlètes ne doit pas être désagréable, je préfère choisir les hautes sphères !

 

Mon bureau serait situé au palais de l’Elysée, c’est décidé car il y règne une ambiance musicale comme nulle part ailleurs ! 

 

J’y recevrai chaque lundi et mardi pour des entretiens individuels tous les membres qui assistent au conseil du mercredi matin afin de les repositionner dans une démarche d’ouverture pour le réexamen des tenants et des aboutissants de leurs choix, l’identification des enjeux, des intérêts de la nation, la prise en compte des désirs et des envies du peuple.

 

En somme, ce serait un accompagnement, une aide psychologique afin de faire évoluer mes « assistés » en travaillant sur leur état émotionnel pour que soient prises les vraies bonnes initiatives ! Je serai ainsi la garante de leur efficacité et de la cohérence des mesures et décisions qui seront prises pour le pays.

 

Oups, j’allais oublier ! Puisque ce qui est pris n’est plus à prendre et que ce qui est fait n’est plus à faire, j’axerai d’entrée leur réflexion sur la généralisation du doublement des salaires, on ne badine pas pour relancer l’économie !

 

P.S. surtout pour ABC : Par rapport à la consigne, je m'abstiendrai de donner envie d’exercer cette profession car une coach à ce niveau, il ne peut y en avoir qu'une ! 

 

 

 


Publié dans Jeux d'écriture

Commenter cet article

Quichottine 10/03/2011 02:53



Je passais, venant de chez Parisianne où j'ai lu avec beaucoup de plaisir son interprétation du Penseur... et je m'arrête chez toi. J'ai lu, et suis tombée sur ces métiers que je suis de blog en
blog aussi depuis quelque temps.


 


Ce n'est pas simple, je manque un peu de temps...


 


Plutôt que de coacher les "grands" de ce monde, tu ne voudrais pas m'apprendre comment on fait pour multiplier par quatre (au moins) le temps de ses journées ?


 


Douce semaine à toi, Lyly.



ag86 24/02/2011 09:05



Très bonne idée. Puisses-tu commencer tout de suite, et faire le ménage dans ces "hautes sphères" !


Bisous. Alain



Lyly Jane 24/02/2011 18:16



Bonsoir Alain


Comme j'aimerais faire un peu de ménage sans me ménager


Bisous, Lyly



Jeanne Fadosi 23/02/2011 11:49



Super ! et en plus nous ne nous concurrencerons pas ... quoique ...


Il faudrait aussi que tu recutes et forme un assistant chargé de travailler en amont avant l'entrée à l'Elysée et ... il mle vient bien d'autres idées d'applications
bises et belle journée de mercredi



Lyly Jane 24/02/2011 18:08



Bonsoir Jeanne


Ah non pas quoique ... j'ai sacrément du pain sur la planche


Tant que j'aurais peut-être besoin d'aide, t'as raison, superviser me suffirait



Catheau 22/02/2011 22:22



Certains (suivez mon regard) regrettent déjà de ne pas avoir fait appel à vos services !



Tony Yves 22/02/2011 21:12



Tu aurais du parce-qu'ils en auraient sacrément besoin ceux du moment


Bonne soirée Lyly


bisous


Tony Yves