PAPOTAGES Défi N°58

Publié le par Lyly Jane

 

Pour la communauté "Croqueurs de mots"

Défi n°58 proposé par Annette

  PAPOTAGES 

 elle propose de continuer

le dialogue entamé par ces dames!

 

LES-FEMMES-PARLENT.jpg

 

(illustration de Maryvonne Jeanne-Garrault)

 

Assises sur le pas de la porte,

Françoise questionne Marie:

-alors, ce week-end à Paris?

ça s'est bien passé?


 

- Ah ! quelle aventure !

Y’a qu’à moi qu’ça peut arriver ce genre de choses !

- Comment ça ? Que s’est-il passé ?

- Si t’as un peu de temps, je vais tout te raconter dans les détails !

Alors que je me rendais à la gare samedi matin avec ma 4 L

pour prendre le train de 6 h 35, il a fallu que je crève !

- ???

- Bien sûr, tu connais mon habileté avec les outils,

 je ne m’étais jamais servi d’un cric, il a donc fallu que j’attende

sur la départementale le passage d’une auto,

ça fait que j’ai loupé mon train et n’ai pu prendre que celui de 11 h 47.

Le déjeuner prévu dans le resto conseillé par Annette tombait à l’eau

ce qui me mettait déjà de mauvaise humeur mais ce n’était encore rien

face à l’annonce d’une grève SNCF alors que nous étions tout près du Mans

A l’idée des rillettes je salivais mais à celle d’y passer 24 h je fulminais !

Nous ne repartîmes que 4 h plus tard, et n’arrivions à la capitale

 qu’aux environs de 20 h   !

J’étais dépitée d’avoir perdu tout ce temps alors je pénétrais dans une

crêperie tout près de la gare Montparnasse pour me réconforter

grâce à quelques crêpes et galettes et deux bouteilles de cidre !

J’en suis sortie totalement repue et si pompette que j’suis entrée

dans le premier hôtel venu, il paraît même que je chantais

la marseillaise en breton dans le hall me croyant au music-hall !

J’ai dormi comme une souche mais ayant oublié de demander

qu’on me réveille, je n’ai ouvert l’œil que vers 10 h 00 avec un

de ces mal de crâne en plus !

Le temps de me préparer et de prendre le petit déjeuner,

j'en sortais vers 11 h 45 !

A ¼ d’heure près, j’étais bonne pour payer une seconde nuit !

J’avais environ 4 h ½ devant moi avant de rentrer pour Quimper

alors je pris le métro afin d’aller au Louvre

quand tout-à-coup, sous un tunnel, la rame s’arrêta brusquement

nous laissant dans le noir un bon moment !

Le chauffeur nous informa qu’il y avait un incident sur la ligne,

que le trafic était perturbé et qu’il allait falloir patienter,

ce que nous fîmes pendant presque 2 heures car les portes étaient verrouillées !

Alors, n’ayant plus le temps pour le musée, j’ai rejoint la crêperie de la gare

où je me suis remonté le moral en goûtant de nouvelles crêpes sucrées 

accompagnées de cidre de chez nous puis j’ai eu mon train de 16 h 35 avec

lequel je suis rentrée sans encombre, une fois n’est pas coutume !

Je crois que la prochaine fois j'opterai pour un voyage organisé en autocar !


 

 

 

Publié dans Jeux d'écriture

Commenter cet article

Eléonor 13/03/2012 19:33


Quelle belle aventure ! J'ai beaucoup aimé.


Eléonor

fanfan 30/06/2011 14:25



J'espère que ce désopilant récit n'est que de la fiction car sinon,quel voyage!!


Bises



Tony Yves 29/06/2011 20:14



Ah les voyages désorganisés


Saoule avec du cidre C'est bon le chouchen !!!



Féline 28/06/2011 23:19



quelle aventure! assez représentative des déboires récurrents vécus par les "chanceux" voyageurs de la SNCF, tout à fait d'actualité! Merci pour ce délicieux dialogue fort sucré salé.


Bonne soirée



francoisegrimaud(sarahfrane) 28/06/2011 22:05



succulent !


bravo Lyly


bisouillis