une pause café

Publié le par Lyly Jane




Sa journée est enfin achevée
Mais elle ne désire pas rentrer
Elle a juste besoin de saccader
Le rythme régulier, de se pauser

Elle veut être seule un instant
Analyser sa vie, son présent
Un moment d'introspection
de bilan et autres réflexions

Un tour d'horizon sur le passé
Pourquoi cette peur d'avancer
Elle aimerait rester là et attendre
de connaître la direction à prendre

Sensation de trop plein sur le moment
Où pourtant on est vide, c'est le néant
Le temps est presque en suspend  
On attend qu'il file doucettement

Qu'un jour une légère brise
Se lève et vous enveloppe
Vous met sous son emprise
Et cette stagnation stoppe

Nouveaux projets en tête
Avancer le coeur en fête
C'est ce qu'elle désire
pour son proche avenir.


Publié dans Mes poèmes "La Vie"

Commenter cet article

sarah frane 12/11/2009 11:03



oh oui, qu'elle fasse un break !!
très beau texte, la photo aussi !

plein de bises


Lyly Jane 12/11/2009 19:13


J'suis partie de cette jolie photo

C'est si bon de se pauser un peu !

Bisoussssssssssssss


alienamour 08/11/2009 18:22


Elle réléchit, quoi ! (LOL)


Lyly Jane 08/11/2009 18:37


Euh ... oui, en deux mots ! LOL

20/20 en résumé !

Bises du sud


eva48 07/11/2009 23:46



la vie n 'est qu' une constante progression




Lyly Jane 08/11/2009 15:47


Oui, on progresse et on a des paliers où l'on stagne ...

A bientôt, Lyly 


harmonie37 07/11/2009 22:52


La pause café à la débauche, j'y ai pensé toute la journée.
Gros bisous Lyly


Lyly Jane 08/11/2009 15:45


Bonjour Harmonie

Les grands esprits se rencontrent !

On va se le boire ce café ?

Gros bisous à toi


Didier René 07/11/2009 22:13


bonsoir LYLY
quand il y trop de questions
et que les réponses ne viennent pas
pour réflechir la pose s'impose
face à soi même pour se retrouver
gros bisous à très vite


Lyly Jane 08/11/2009 15:44


Bonjour Didier

J'aime ton commentaire, c'est tout-à-fait cela !

Enfin, c'est ainsi que j'interprète cette photo, pour moi, ça fait aller quand même !

Gros bisous et bon dimanche, Lyly