Queue à la boulangerie

Publié le par Lyly Jane

"Mots de Tête" n°23  "Queue à la boulangerie"

pains.jpg
Ecrivez un récit
sur la base du lieu, du moment, des circonstances et des personnages suivants :
Dimanche matin l'été à 11 heures, La boulangerie place de l'église,
Une longue file d'attente, la boulangère, une personne âgée essaye de resquiller
une mère de famille n'en finit plus de choisir des gâteaux
un homme envoyé par sa femme ne sait pas quel pain acheter.

1) Choisir un narrateur parmi les personnages ou quelqu'un d'autre dans la file d'attente.
et écrivez votre récit.
2) Vous pouvez prolonger pour les plus boulimiques en écrivant d'autres versions
en changeant de narrateur,  de point de vue, de style , de ton etc........
Limité à trois textes.
Vous pouvez vous inspirer de Raymond Queneau
ICI :
"Exercices de styles" Ou ICI
Textes


 


 

     Onze heures retentissent au clocher. En ce dimanche matin le soleil inonde le ciel provençal, les cigales ont entonné leur chant répétitif et les abeilles butinent gaiement dans la lavande.

     Marius, le boulanger de la place de l'église surveille ses dernières fournées. Son pain est de loin, le meilleur du village, la croûte dorée chante, la mie toute alvéolée, légère mais consistante attire les villageois gourmands qui, pour se le procurer n'hésitent pas à attendre, créant ainsi une file interminable devant le magasin.   

     Rose, la fille de la maison sert les pâtisseries à Mme Onéon qui est des plus hésitante devant ce tel choix de gâteaux au chocolat, tous plus appétissants les uns que les autres. Après avoir pris 4 forêts noires, elle en échange une pour un éclair, puis, une autre pour un opéra, puis une dernière pour un macaron pour enfin, plutôt que l'éclair, se laisse tenter par une religieuse mais reste encore indécise pourtant, devant tous les autres, si nombreux en vitrine, qui la font saliver !

     Hélène, la femme du boulanger s'occupe elle, des baguettes, fougasses et autres divers pains. 

Monsieur Brunô, jeune retraité doit désormais s'y rendre chaque matin, sa femme l'a décrété ! Il est en plein désarroi devant toutes les variétés proposées, il tergiverse un moment puis se décide en posant les yeux sur les jolies miches qui lui sont présentées.

     Marité, ancienne institutrice du village attend elle aussi dans la file constituée de nombreux vacanciers, parisiens et autres. Elle est rusée et tente de resquiller quelques places en se voûtant et en boitant afin d'attendrir les touristes naïfs. Cet exercice ne présente pour elle aucune difficulté car elle tient l'atelier théâtre et amuse ainsi bien souvent la galerie.

     Hélène, habituée au manège de Marité espère toujours que ça ne créera pas d'esclandre

auquel cas Marité répondrait qu'elle ne mange pas de ce pain-là, mais elle serait quand même ennuyée de mettre Hélène dans le pétrin !

     Heureusement, elle est le plus souvent attendrie par la gentillesse des gens, dans le fond, bons comme du bon pain, qui la laissent passer avec un large sourire et quelques mots charmants.

 

 

 

 

 

Publié dans Jeux d'écriture

Commenter cet article

Picardine 24/02/2010 11:51


Une belle réussite. Bonne Journée Bises


Aurore 20/02/2010 20:20


Tu donnes envie avec ta description du pain!
Très beau défi.

Bizz


Lyly Jane 21/02/2010 15:03


Bonjour Aurore

Oui, le bon pain s'apprécie, il ne devrait pas y'en avoir d'autres à la vente, c'est lamentable

ces pâtes congelées qu'on appelle pain !

MERCI pour ton passage

Bises et bon dimanche, Lyly


Caroline.K 19/02/2010 22:34


Eh bien Lyly, je trouve ces exercices très inspirants, je vous envie de pouvoir jouer comme vous le voulez avec les mots. Chouette cette scène dominicale.
Caro


Nickyza 18/02/2010 17:15


A l'heure du goûter, ça donne vraiment envie de croquer dans le pain tout chaud et dans tous les gâteaux de la vitrine!! Tu m'as donné faim, Lyly...c'est dire comme ton texte est réussi !
:-)


Lyly Jane 18/02/2010 17:35


Bonjour Nickyza

J'essaie d'aller sur ta page mais ça ne fonctionne pas !!

MERCI pour tes adorables mots !

A bientôt, bises, Lyly


chris 17/02/2010 17:37


bon , désolée , c'était à epistéme que je voulais laisser un com mais pas moyen ! j'adore ton épistéme ! moi j'ai pas jouer ( pas d'idée ) ,trop dur ! bisou