Le Mois d'août

Publié le par Lyly Jane

Jeudi
 en
 poésie

46pointe-du-raz.jpg

 

Encore une découverte grâce à La Gazette de Litteratus (http://www.gazettelitteraire.com/)

Un blog et une personne que j'apprécie énormément

N'hésitez pas à lui rendre visite !

 

Auguste Brizeux - Marie

(1803-1858)

Le Mois d'août

(extrait)

 

 


Hâtons-nous ! le soleil nous brûle sur ces roches !
Ne sens-tu pas d'ici les vagues toutes proches ?
Et la mer ! l'entends-tu ? Vois-tu tous ces pêcheurs ?
N'entends-tu pas les cris et les bras des nageurs ?
Ah ! rendez-moi la mer et les bruits du rivage :
C'est là que s'éveilla mon enfance sauvage ;
Dans ces flots, orageux comme mon avenir,
Se reflètent ma vie et tout mon souvenir !
La mer ! J'aime la mer mugissante et houleuse,
Ou, comme en un bassin une liqueur huileuse,
La mer calme et d'argent ! Sur ses flancs écumeux
Quel plaisir de descendre et de bondir comme eux,
Ou, mollement bercé, retenant son haleine,
De céder comme une algue au flux qui vous entraîne !
Alors on ne voit plus que l'onde et que les cieux,
Les nuages dorés passant silencieux,
Et les oiseaux de mer, tous allongeant la tête
Et jetant un cri sourd en signe de tempête...
Ô mer, dans ton repos, dans tes bruits, dans ton air,
Comme un amant, je t'aime ! et te salue, ô mer ! (...)

 

 

 


Commenter cet article

martine 12/07/2010 18:50



Ah faire l'amour avec la mer... ou dans la mer, oups, je sors  !



Tit'Anik 09/07/2010 22:54



J'aime beaucoup, non j'adore ...


Toute mon enfance a été bercée par le bruit des vagues


Ma vie de femme a tout changé et aujourd'hui la mer me manque terriblement


C'est pourquoi j'apprécie d'autant ces quelques lignes qui m'ont enchantée


Amitiés



fransua 09/07/2010 19:53



Quand j'ai lu ces phrases je me suis retrouvée car je suis née au bord de le mer puis j'ai vécu dans plein de régions mais j'ai toujours dit que je retrouverai la mer et voilà cela fait 5 ans que
j'habite en bretagne et j'ai retrouvé mon élément celui qui m'a manqué si souvent et qui a bercè tous mes rêves, (oh mer en te retrouvant j'ai compris que sans toi je ne pourrai vivre )


Aujourd'hui il y avait plin de vent et des grosses vagues en bretagne et les gens la trouvaient froide mais moi je me suis régalée comme une môme



helene 09/07/2010 08:30



Bonjour Lyly, merci de nous faire découvrir ce magnifique poème, que de poètes sur tous ces blogs, que de belles découvertes.


Bisous, helene


 



Tricôtine 08/07/2010 23:10



bah ça passe pas vite par les tuyaux de l'ordi ce soir !! je venais faire une autre bizz là mais j'ai failli la perdre en route !! et tu me nargues avec tes bains de mer, se laisser onduler comme
une algue........ pffff je vais soufrir cet été si vous me servez tous du soleil et les vagues !!! profitez en bien toujours !! rebizzz au foin