Fou d'amour

Publié le par Lyly Jane

bxp22247.jpg

jeu proposé par Enriqueta
Ecrire un poème ou une prose dans lequel vous glisserez les phrases suivantes :
"Parle-moi (ou parlez-moi) des simples choses."
"Parle-moi (ou parlez-moi) des jolies choses".
"Dis-moi (ou dites-moi) que l'amour ne s'arrête pas".


**********

Information pour ceux et celles qui me lisent depuis longtemps,

j'ai pris comme base un poème déjà réalisé à partir de cette photo

que j'ai modifié pour répondre à la consigne.

Donc, si ça vous rappelle quelque chose, rien de plus normal ! 


 

**********

 

 

 

Dès lors qu'il croisa le regard de cette demoiselle,

  incontrôlables, ses songes s'envolaient vers elle.

Foudroyé il était par la beauté de la jouvencelle

aux gestes sensuels et à la légèreté de l'hirondelle.


 

Il entama une cour assidue et se fit des plus charmant

pour la convier à un déjeuner romantique au restaurant.

Le repas fut délicieux, arrosé d'un bon vin décanté,

agrémenté de mots judicieux et de mets raffinés.


 

Il se déclara, ému et anxieux lui caressant les phalanges

poursuivit le voyage longeant la main et le bras du bel ange

Hardi, il le lui embrassa, elle le trouva alors bien étrange.

Amusée, elle riait d'entendre tant de compliments, de louanges


 

Elle l'interrompit, ne désirant toutes ces flatteries,

et gentiment "parlez-moi des simples choses" lui dit 

Mais il était ivre de vin, grisé, et aussi soûl d'amour

d'abord timide puis dévergondé, à la bienséance, sourd


 

Elle réitéra une demande "parlez-moi des jolies choses

que vous affectionnez, à votre guise, en poésie, en prose,

les livres, les paysages, les jardins, le parfum des roses.

Être l'unique sujet de conversation me rend toute chose !"


 

Eperdument amoureux, son regard était velours,

libéré et joyeux, rien d'autre n'existait alentours.

Il déclara qu'auprès d'elle il désirait construire l'avenir

qu'elle ensoleillerait sa vie grâce à l'éclat de son sourire !


 

Enfin, à ses genoux, il fit sa demande en mariage

Elle en fut émue ne sachant si accepter serait sage.

"Dites-moi que l'amour ne s'arrête pas" soupira-t-elle

espérant que leur passion brûlante serait bien éternelle.


 



Ajout pour Marité et Jacques plus particulèrement

cette sublime chanson  : 

 




 


 

Publié dans Jeux d'écriture

Commenter cet article

Hélène, le-calame-et-la-plume. 04/04/2010 20:07



Ah... Faire ainsi sa cour


Favorise l'amour...


Bravo Lyly! Romantique à souhait...


Bisous



Enriqueta 03/04/2010 20:03



Splendide! Magnifique participation au parfum "d'autrefois".



sweet 31/03/2010 13:27



Hello


Oui je vais bien je cours,comme d'hab.. période chargée et beaucoup au boulot...


mais je suis touours là et je passe te lire... A très bientôt bisous Sweet



:0014:dom 29/03/2010 06:21



Bon début de semaine qui commence avec un temps pourri ! Bisoux






Evajoe 28/03/2010 21:00


Bonsoir Lyly,

Je ne connais point ce jeu de l'écriture, mais toujours est il que votre texte est agréable et amusant à lire.

Amicalement

EvaJoe