Femmes de Tahiti - Paul GAUGUIN

Publié le par Lyly Jane

Pour la communauté Une Oeuvre, Un poème

  participation au défi n°5 de juin

sous le signe de Paul GAUGUIN

Cette oeuvre s'intitule : "Femmes de Tahiti"

 

 

 

 

  gauguin1

 

 

 

Assise en tailleur

son regard est ailleurs

et sans que rien ne presse

des fibres de palmier elle tresse.

 

Son amie est venue la rejoindre

mais son bonheur elle ne voit poindre

puisque la délicieuse fleur blanche de tiare

hélas, encore, à son oreille droite, est portée !

 

Comme elle souhaiterait la voir enfin heureuse

et briller dans ses yeux l'éclat des femmes amoureuses

Au lieu de cela ses paupières closes cachent sa mélancolie

retenant sur leur bord le trop plein de larmes dont elle est assaillie.

 

Elle est pourtant aussi douce que ce sable fin sur lequel elles sont installées

et son cœur est généreux et pur semblable aux eaux claires du lagon

mais le danseur de tamouré pour lequel elle s’est enflammée

n’a pas encore remarqué cette perle d’exception

 

Sur ces magnifiques archipels de Polynésie

n’est-ce pas là une grande hérésie

que de voir une tahitienne

ainsi, le cœur en peine ?

 

 

 


Publié dans Communauté

Commenter cet article

Mamylilou 10/06/2011 11:34



Je reviens sur xces toiles de Gauguin, j'y réfléchis, mais l'inspiration me fait défaut à ce jour, contrairement à toi ou cette poésie coule ...Bises du jour



Caroline.K 10/06/2011 02:48



J'ai toujours aimé les couleurs de Gauguin, j'y retrouve les couleurs que j'affectionne chez les peintres haitiens et congolais.


Beau défi lyly


ces chants choraux sont très beaux


CaroLINE




Didier René 07/06/2011 18:54



re bonsoir LYLY


toujours autant de talent et une belle musique


pour accompagner ce très beau texte ..


merci de ton partage ..


re bisous



Alice 07/06/2011 07:17



C'est plein d'émotion. Bravo pour ton poème. Bises. Alice



le Pierrot 07/06/2011 06:25



Je passe te faire la bise ma lyly, et te souhaiter une bonne journée, merci de ton coucou, t'es adorable, mais ça je le sais depuis longtemps...à plus, je dois redescendre vers la fin du mois, on
se fera un petit café ?